Abonnez-vous Acheter un numéro Edition numérique Newsletter
News
1 novembre 2016 à 10:28

Championnat de France SUP-race 12'6 / J2: Puyo conserve son titre, Piana fait le doublé


Champions de France et d’Europe de longue distance en titre, Titouan Puyo et Olivia Piana ont remporté les championnats de France de la spécialité (12 km) ce lundi sur le lac de Hossegor (Landes) sous un superbe soleil et devant un public venu nombreux sur les berges.


Pari réussi pour la FFS et le Hossegor Surf Club. Après une beach race mémorable dimanche, la longue distance de ce lundi a été une vraie réussite. Lancée en milieu d’après-midi, la course de 12 km aura permis de suivre de très près la centaine de Riders sélectionnés à l’issue la saison fédérale. 

Dès le départ depuis le Parc Rosny à proximité du centre ville, les positions étaient établies : le Calédonien Titouan Puyo et le Nordiste Arthur Arutkin en tête, suivis d’un groupe de concurrents parmi lesquels on pouvait apercevoir les jeunes Martin Vitry, Martin letourneur, Arthur Daniel ou encore Jérémy Teulade. Partis face au sud, les concurrents viraient entre les deux ponts pour remonter plein nord vers le fond du lac. Bénéficiant de la remontée d’eau, les meilleurs accentuaient leur avance et un groupe d’une quinzaine de Supeurs se détachaient à mi parcours. 

14915611_1189927974433124_2131634737923327315_n

Piana s’envole rapidement

Parties une minute après les messieurs, les dames avaient elles aussi 12 km à couvrir. En tête dès les premiers coups de pagaies, la Méditerranéenne Olivia Piana, déjà victorieuse la veille dans les vagues de l’océan, se propulsait très vite devant ses principales adversaires, la Bretonne Amandine Chazot et la Varoise Mélanie Lafenêtre. 

14725678_1189923144433607_2691127407503755812_n

Puyo, l’intérieur gagnant 

A mi-course, le podium messieurs se dessinait déjà : Puyo, Arutkin, Vitry et Letourneur. Idem chez les dames avec Piana, Chazot et Lafenêtre. Au retour vers le Parc Rosny, le suspens demeurait entier chez les messieurs. Arutkin était une demi-planche devant Vitry. Au prix d’un effort physique et pour respecter sa tactique, Puyo doublait l’avant-dernière bouée dans le sillage d’Arutkin. Dans le sprint final, le Calédonien faisait l’intérieur sur la dernière bouée pour filer droit vers l’arrivée qu’il franchissait une seconde avant le Nordiste. Les deux jeunes Martin Vitry et Martin Letourneur, impressionnants tout au long du week end landais, coupaient la ligne dans cet ordre cinq secondes derrières les deux ténors du Sup français. 

14695396_1189925437766711_6102681445691159756_n

Quelques minutes plus tard, Piana s’imposait chez les dames avec près de trois minutes d’avance sur Chazot et concluait son championnat avec un second titre en vingt-quatre heures. 
Puyo-Arutkin-Piana, le trio de Supeurs est fin prêt pour les championnats du monde des Fidji qui débutent dans une dizaine de jours dans le Pacifique Sud. 


LES CLASSEMENTS

Longue Distance
1. Titouan Puyo, les 12 km en 1h12’02
2. Arthur Arutkin en 1h12’03
3. Martin Vitry en 1h12’06
4. Martin Letourneur en 1h12’08
5. Jérémy Teulade en 1h 12’28
6. Boris Jinvresse en 1h12’29
7. Ludovic Teulade en 1h12’43
8. Tom Auber en 1h12’44
9. Gabriel Bachelet en 1h12’47
10. Arthur Daniel en 1h12’49
11. Yannis Maire en 1h12’51
12. Dimitri Georges en 1h12’55
13. Matthieu Chauvel en 1h13’31
14. Paul Conrad Delaere en 1h13’33
15. Florent Dode en 1h14’48
16. Jean Letourneur en 1h14’53
17. Alexandre Bicrel en 1h14’54
18. Simon Gallot en 1h14’56
19. Loïc Garioud en 1h16’40
20. Lois Chardebas en 1h16’46
21. Jules Langlois en 1h16’58
22. Olivier Dariieumerlou en 1h16’59
23. Cyril Garbous en 1h17’18
24. Christophe Guérin en 1h17’21
25. Tom Villedary en 1h17’22
Open dames
1. Olivia Piana les 12 km en 1h20’37
2. Amandine Chazot en 1h23’43
3. Mélanie Lafenêtre en 1h26’04
4. Valérie Vitry en 1h26’41
5. Ines Blatge en 1h26’47
6. Fanny Tessier en 1h26’56
7. Marie-Elphege Julienne en 1h27’18
8. Edith Teulade en 1h30’45
9. Emmanuelle Marcon en 1h30’52
10. Ana’s Guyomarch en 1h34’26


Espoirs:
1. Martin Vitry

Moins de 15 ans:
1. Noic Garioud


Réactions

Titouan Puyo (champion de France longue distance)
« J’ai essayé de m’échapper au début, je savais que ça risquait de finir au sprint, ce que je n’aime pas. Mais j’ai senti que ça n’allait pas tenir. Les autres sont revenus vers moi. Je savais qu’il allait falloir que je me place sur les derniers mètres. Je tourne derrière Artur Arutkin à l’avant-dernière bouée, je le double à la dernière. Ça marche ! je me suis pas mal entraîné ces derniers temps. Je n’ai sans doute pas fait les pauses qu’il aurait fallu avant les championnats de France, car je pensais beaucoup aux Mondiaux de Fidji (12-20 novembre). Je vais maintenant bien me reposer avant le départ. J’avais coeur de prendre ma revanche aujourd’hui. Hier (samedi), on a bien ramassé. Mais c’était tellement fun dans les vagues que je ne regrette rien. Même si je suis resté assez longtemps sous l’eau (rires). Aujourd’hui (dimanche), il fallait faire cette course sur le lac pour le côté convivial et le public. Même si je n’aime pas forcément l’eau plate. J’avais ma famille qui était là, ma grand-mère de 90 ans qui m’a vu passer tout près. Chapeau pour les championnats de France cette année : le downwind à Crozon en 14 pieds, la beach race samedi dans les vagues, la longue distance sur le lac aujourd’hui. Il y a des pratiquants qui font du lac toute l’année, il faut aussi penser à eux. On part dans une semaine pour les Mondiaux de Fidji. On a une équipe complète cette année et on vise le podium par nations. » 

Olivia Piana (championne de France de longue distance)
« Je pensais moins me faire plaisir que ça. Il y avait pas mal de courant avec la marée montante. Je suis partie pas trop fort. Avec Amandine Chazot, on a bien longé les berges, remonté le courant. Après la première chicane, je me suis échappée. C’était vraiment sympa avec toutes ces petites ondulations. J’ai bien géré la course. J’ai bien négocié toutes les différentes parties. J’ai même pu remonter des garçons. Merci pour cette idée. L’océan aurait sans doute était moins sympa pour les encouragements du public tout au long du parcours. C’était super : le village, le public, le soleil. Je pars dans une semaine pour les Mondiaux de Fidji. Je n’en reviens toujours pas. Si on m’avait dit que je serais à Fidji il y a quelque mois. C’est une destination incroyable. Je suis en forme. J’ai pu me comparer à certaines des meilleures mondiales il y a un mois en Californie. Je vais m’éclater là-bas et tout donner pour amener au plus loin ce sport qu’on aime. »

Source: FFS
Credit Photos: Justes & Arrieta / FFS

14639720_1189924897766765_7455128946850986621_n
14907580_1189924347766820_8514421846270085470_n
14906903_1189927477766507_3087702436461422292_n
14900463_1189923334433588_2261931753118812991_n
14639619_1189930517766203_6444872055177692428_n
14900546_1189923614433560_8988581740603882796_n
14650275_1189926454433276_407456623413512856_n
14595631_1189925187766736_6802858079785547980_n
14906843_1189924181100170_6736712880309257540_n
14907238_1189925247766730_8551872207172867902_n
14907085_1189924271100161_4998005420554283689_n
14906906_1189925877766667_3051297095317768884_n
13879175_1189925417766713_7394718092314360163_n
14900474_1189925334433388_7219807044981935423_n
14907580_1189927884433133_8454551949312200104_n
14909935_1189929801099608_4883334089350272006_n
14915591_1189923441100244_7293325901632763148_n
14909899_1189924567766798_2022368680494790076_n
14925511_1189923541100234_824240839315523316_n
14938152_1189926861099902_7876293693647903423_n
14947607_1189923941100194_1043204555224735300_n
14947698_1189927244433197_8759100429668182374_n
14937439_1189924441100144_2492353384572346988_n
14937369_1189928181099770_5007179886475332622_n
14925574_1189927214433200_1081942650882519094_n
14947698_1189927244433197_8759100429668182374_n


Partager cet article :
SUIVEZ NOUS
ACHETEZ VOTRE MATOS EN LIGNE
RESERVEZ VOTRE TRIP EN LIGNE