Abonnez-vous Acheter un numéro Edition numérique Newsletter
News
12 novembre 2013 à 09:07

Championnat de France SUP Race: La mer est toujours la plus forte...


ChptFranceCanet
Après deux magnifiques journées de course, le troisième et dernier jour du championnat de France de SUP race à Canet en Roussillon devait donner lieu à la longue distance des 14', une course de spécialistes du downwind. Malheureusement, la Tramontane et la Méditerranée en avaient décidé autrement...

1397376_538953619530566_84696236_o

Déjà la veille au briefing coureur, Fred Bonnef, l'excellent directeur de course de l'épreuve, avait prévenu les coureurs. Non initiés s'abstenir, c'est ce qu'il fallait retenir de son intervention alors que la météo annonçait plus de 40 noeuds de vent. La course était toujours néanmoins au programme. Lundi matin, coureurs et staff avaient rendez vous à 9h pour le briefing du jour. Fred Bonnef et son équipe décidaient alors d'utiliser le tracé Cypriano - Port Vendre pour une descente d'une quinzaine de kilomètres. Avec déjà plus de 35 noeud sur l'eau, chacun savait que le passage du cap Béar était beaucoup trop risqué. Le départ était donc prévu à 11h, mais alors que tous les coureurs etaient prêts sur la plage, une bascule du vent obligeait l'organisation à délocaliser le départ vers le Bocal du tech. Ce n'est que là bas une heure plus tard que la décision de la direction de course était finalement communiquée aux coureurs en regard des dernières observations sur l'eau. Il n'y aurait pas de départ pour cette course 14', les conditions de vent et de mer  annoncées sur l'arrivée ne permettait pas de garantir la sécurité de l'équipe mer et des coureurs. En effet, plus de 50 noeuds de vent en rafales balayaient un plan d'eau haché par un gros clapot formé et déferlant. Des conditions difficiles qu'ont expérimenté les meilleurs spécialistes français. Ceux ci ont constaté la radicalité des conditions et ont salué la décision de la direction de course. Il est parfois des situations où il faut savoir rester raisonnable pour préparer le futur. La journée d'hier en a été l'exemple sur le championnat de France, puisque rappelons le, le downwind n'est pas une pratique anodine. Evidemment, une épreuve d'anthologie avait pu être lancée sans encombre, tout le monde s'en serait félicité mais malgré cette annulation, le championnat a néanmoins été couronné de succès grâce à la longue distance 12'6 de samedi et aux incroyables Beach Races de Collioure dimanche.

Retrouvez aussi en video les réactions des lauréats de ces championnats de France marqués par l'esprit de sportivité et de convivialité malgré une compétition âpre et acharnée sur l'eau.



Partager cet article :
SUIVEZ NOUS
ACHETEZ VOTRE MATOS EN LIGNE
RESERVEZ VOTRE TRIP EN LIGNE