Abonnez-vous Acheter un numéro Edition numérique Newsletter
News
18 juillet 2013 à 08:42

Eric Terrien, Carnet de board Hawaïen 1


Alors que la saison Hawaienne de race bat son plein et regroupe les principaux athlètes de la discipline, Eric Terrien, le meilleur SUP-racer Français est naturellement sur place et prépare avec soin sa 3ème participation à la mythique traversée Molokai 2 Oahu. Pour SUPmag, il nous partage sa preparation, ses impressions et ses expériences afin de vivre ce moment fort de la saison comme si vous y étiez...

"Je suis arrivé à Maui il y a maintenant une semaine et demie. Entre la fatigue du voyage et le décalage horaire il faut une petite semaine pour s'acclimater  Les 2 premiers jours le vent était faible sur le North Shore ce qui m'a permis d'avoir du temps pour surfer et préparer la planche qui m'attendais déjà à Maui. Nous l'avions envoyé au printemps par bateau depuis Bic Sport à Vannes.

1005432_554092644649354_1010868788_n


Petit à petit, les alizés sont revenus sur le "Maliko Run" et j'ai donc pu commencer à enchainer les downwinds sur ce parcours si fabuleux. Les premières descentes ce sont avérées un peu frustrantes pour moi. D'un côté les sensations de downwind étaient bien au rendez-vous mais d'un autre côté j'étais loin de mes temps de références. Heureusement petit à petit j'ai retrouvé mes marques sur le run et à chaque descente j'améliore mes chronos.

maliko



















Pour être au top sur le Maliko il ne suffit pas d'être bon en downwind, il faut connaitre le parcours et ses nuances en fonctions de la force du vent, de la taille de la houle, de la marée etc... Un changement de quelques degrés dans l'orientation du vent et c'est tout le parcours qui change. Les locaux ont ça dans le sang, les autres nous apprenons au fur et à mesure.

1069376_554576754600943_1371296644_n

L'autre difficulté consiste à s'habituer aux planches unlimited (UL). A l'heure actuellle, les seules courses en UL sont à Hawaii, autrement dit très peu d'entre nous sommes habitué à ces planches.
C'est toujours un plaisir des les riders mais le pilotage se fait différemment des 12'6 ou 14 et ça demande pas mal de pratique pour en tirer un maximum de rendement.

221601_554995514559067_893485821_n

Je suis fier cette année d'être sur une planche que nous avons conçu et fabriqué en France avec Patrice Remoiville, le shaper BIC avec qui je travaille depuis 1 an et demi. Nous avons pris des risques sur le design en nous ecartant des formes "typiques" que l'on voit sur la plupart des planches à Hawaii. Nous avons ainsi souhaité explorer une autre direction avec un rocker et une répartition de volume vraiment différente.
Bien que l'objectif de cette planche soit la course incontournable Molokai 2 Oahu, je suis agréablement surpris de la manière dont elle se comporte sur le Maliko run même dans les conditions de vent très fort.
En paralèlle aux entrainements, il faut terminer d'organiser toute la logistique de la traversée M2O. Confirmer le bateau escort qui, en ce qui me concerne, viendra d'Oahu; trouver un autre bateau pour transporter ma planche entre Maui et Molokai avant la course; trouver un logement à Molokai; réserver des billets d'avions entre Maui et Molokai puis entre Oahu et Maui pour le retour etc..

Demain, mardi, il devrait peut-être y avoir des vagues sur la côte Sud et si c'est le cas je ferai une journée surf, ca me fera du bien !
Dimanche il y a le Maui Paddleboard Championship sur le Maliko Run justement, un bon entrainement pour la M2O. L'an dernier j'y avais reçu une grosse leçon d'humilité en terminant 12ème à 7mn des premiers.  J'espère cette année pouvoir réduire cet écart! Je vous raconterai ça la prochaine fois,

Aloha, comme on dit ici ;-)
E.T."

kahuluiharbor

hookipa-day1




Partager cet article :
SUIVEZ NOUS
ACHETEZ VOTRE MATOS EN LIGNE
RESERVEZ VOTRE TRIP EN LIGNE