Abonnez-vous Acheter un numéro Edition numérique Newsletter
News
23 juin 2014 à 02:35

Lost Mills 2014: au coeur d'une course atypique


Le gratin du SUP-race mondial s’est retrouvé les 20-21 juin, autour du lac Brombachsee au coeur de l’Allemagne pour la 3e édition de Lost Mills. Figurant au calendrier du champion tour, le nouveau circuit de race lancé par Danny Ching et Travis Grant comprenant entre autre la Olukai, La Carolina, la BOP… cette course bavaroise marquera l’histoire comme,  sans aucun doute, la race Européenne la plus relevée avec un plateau rarement égalé en dehors de la BOP : Danny Ching, Connor Baxter, Zane Schweitzer, Jake Jensen, Georges Cronsteadt, Leo Nikka, Beau O’Brian, Chase Kosterlitz, Casper Steinfath, Dylan Frick, Paul Jackson, Bart de Swart… et une belle délégation tricolore composée d’Eric Terrien, Titouan Puyo, Greg Closier et Vincent Verhoeven.  Chez les femmes, le plateau est également à la hauteur avec Lina Augaitis (Championne du monde ISA 2014), Angela Jackson (Championne du monde ISA 2013), Sonni Honscheid et Manca Notar.

Sprints

La journée de Vendredi était consacrée à une épreuve de sprint chronométrée sur 200m, baptisée ‘’The Fastest Paddler on earth’’ . Après un round de qualification, les 20 meilleurs riders se retrouvent pour un deuxième run individuel leur permettant d’améliorer leur précédent chrono. Dès son premier passage, le californien Danny Ching affiche un peu plus de 47 secondes et atomise ses adversaires directs comme Connor Baxter ou Zane Schweitzer tous au-dessus des 50 secondes. Avec une maitrise technique hallucinante et beaucoup de puissance, le double vainqueur de la BOP exécute un deuxième run aussi rapide que le premier et affirme, s’il est encore nécessaire, aux jeunes coureurs, que c’est bien lui le patron et qu’il n’est pas venu en Europe uniquement pour visiter. Il revient sur sa performance et révèle son point de vue en exclusivité pour SUPmag : ‘’Pour ce type de sprint l’une des principales difficultés est de maintenir une fréquence de rame suffisement élevée sans pour autant négliger la qualité technique du geste. Si l’on rame vraiment trop vite, on peut perdre en efficacité avec un mouvement trop saccadé et l’on avance moins vite au final’’.

LNP_4442

Video du dernier run de Danny Ching:












Résultats:

1 Danny Ching: 47.60
2 Connor Baxter: 50.26
3 Beau O’Brian: 50.70
4 Trevor Tunnington: 51.01
5 Jake Jensen: 51.27
6 Casper Steinfath: 51.30
7 Zane Schweitzer: 51.42
8 Kai-Nicolas Steimer: 51.75
9 Leonard Nika: 52.27
10 Peter Weidert: 53.23
11 Dylan Frick: 53.24
12 Davide Ionico: 53.40
13 Paul Jackson: 53.65
14 Titouan Puyo: 54.45
15 Eric Terrien: 54.77
16 Paolo Marconi: 55.30
17 Khader Ashoor: 55.50
18 Belar Diaz: 55.80
19 Greg Closier: 56.25
20 Christoph Salmhofer 56.26 

Femmes
1 Lina Augaitis: 0:59.90
2 Angie Jackson: 1:00.60
3 Manca Notar: 1:00.90
4 Sonni Hönscheid: 1:02.35
5 Noelani Sach: 1:05.00

Longue Distance

Samedi, l’épreuve tant attendue de la longue distance de 18 km est lancée à 14h30 avec plus de 90 participants sur la ligne de départ. Rapidement après le coup de trompe, le peloton commence à s’organiser avec les principaux favoris en amont et après la première bouée un train de 18 rameurs emmené par Jake Jensen et Danny Ching se dirige vers la fin du premier lac à vitesse de croisière.

LNP_5012

LNP_5066

LNP_5179

LNP_5245

Tous les coureurs doivent ensuite accoster la plage, courir 200m avec la planche sous le bras et se remettre à l’eau dans le 2e lac, pour la grande boucle de cette longue distance. Arrivés au milieu du lac, les leaders du peloton Jensen et Ching décident de virer autour de cette bouée et accélère franchement entrainant avec eux une quinzaine de poursuivants dont Titouan Puyo qui décide de jouer les avant postes. Bien calé à la fin du train de Draft, Eric Terrien, connaissant parfaitement le parcours après 2 participations précédentes, comprend que tout le monde se trompe et continue tout droit en cavalier seul pour aller chercher la bouée au fond du lac suivi légèrement en retrait par son ami Greg Closier, confiant dans ce choix du rider Nantais.

LNP_5147

LNP_5536

Ce n’est qu’au bout de 500m que le groupe de tête prend conscience de son erreur et fait littéralement demi-tour afin de retourner à la fameuse bouée. Alors que certains riders comme Zane Schweitzer, Casper Steinfath ou Titouan Puyo semblent dépités par cette erreur et mettent du temps à repartir, un groupe de 5 riders composés de Danny Ching, Connor Baxter, Beau O’Brian, Chase Kosterlitz et Georges Cronsteadt décide de s’organiser solidement pour remonter à la tête de la course qui semble si éloignée: ‘’La chasse au Eric Terrien’’ est  officiellement ouverte !!!!!

Leur plan est simple : chacun prend tour à tour la première place du train de draft et rame 1minute en mode sprint puis se fait remplacer par le rider suivant. La locomotive est en marche à vive allure et dépasse un à un les concurrents ayant pris la bonne option. Eric terrien est encore très loin mais derrière lui Greg Closier, en mode solo, sait que la tache va être dure et la route encore longue, malgré le vent de face il doit maintenir une allure élevée mais ne doit pas prendre le risque d’exploser en plein vol et ne pas finir sa course. A 4km de l’arrivée, au moment de repasser sur le sable en courant pour changer de lac, il est rejoint par le groupe d’acharnés qui ne relâchent absolument pas la cadence. Malgré une traversée du petit lac à vitesse très soutenue, les poursuivants ne parviennent pas à rattraper Eric Terrien qui franchit la ligne d’arrivée avec 3 minutes d’avance.

LNP_5961

LNP_5969

Connor Baxter et Danny Ching se rapprochent de l’arrivée et se lancent dans un sprint épique au coude à coude sur 50-100m puis le californien prend un léger avantage qui lui permet de décrocher la 2e place. Juste derrière Chase Kosterlitz et Georges Cronsteadt sont également au coude à coude mais se bloquent mutuellement et plongent beaucoup trop tôt dans l’eau profonde, perdant leur pagaie et ne pouvant avancer. Beau O’Brian, opportuniste et malin profite de l’occasion et passe la ligne devant ses adversaires suivi de Greg Closier qui aura réussi à contrôler parfaitement sa course et ne pas se faire trop distancer sur le petit lac. Le rider Breton décroche donc la 5e place devant Chase Kosterlitz qui récupère enfin sa pagaie et finit par passer la ligne d’arrivée avec, contrairement à Georges Cronsteadt, la légende tahitienne de la pirogue et certainement parmi les meilleurs SUP-riders mondiaux qui est malheureusement disqualifié de la course pour cet oubli. Loin derrière, Leo Nikka ou Paul Jackson en 8e et 9e place, certains des meilleurs riders mondiaux comme Zane Schweitzer, Capser Steinfath, Jake Jensen ou Titouan Puyo finissent par arriver sur la plage avec un profond regret sur leur visage et jurent ne plus jamais se tromper de parcours.

Greg Closier - Beau O'Brian - Georges Cronsteadt - chase kosterlitz

LNP_6059


Duel Connor Baxter - Danny Ching LNP_6068

Danny Ching

LNP_6133

Greg Closier

LNP_6199

Interview à chaud d'Eric Terrien:


















Chez les femmes, parties 3 min après les hommes, la course a été bien plus ‘’classique’’ mais a offert un magnifique duel entre la canadienne championne du monde ISA 2014 Lina Augaitis et l’australienne Angie Jackson au profit de la première qui après une victoire la veille sur les sprints confirme son excellente forme du moment. Toujours aussi redoutable sur ce format de course longue, Sonni Honscheid décroche la 3e place suivie de la jeune Slovène Manca Notar. 

LNP_5328

DSC_7840

Avec un large sourire, le vainqueur Eric Terrien en tenue traditionnelle bavaroise est portée par Miss Brombachsee et marque l’épilogue de cette édition de Lost Mills, une course totalement unique où l’observation et la concentration auront été aussi importants que le physique.

Auf Widersehen Deutschland !

DSC_7891

DSC_8014
Résultats:

1: Eric Terrien (1:39:32)
2: Danny Ching (1:41:26)
3: Connor Baxter (1:41:41)
4: Beau O’Brian (1:42:07)
5: Greg Closier (1:42:25)
6: Stefan Stiefenhöfer (1:42:33)
7: Chase Kosterlitz (1:42:44)
8: Leonard Nika (1:42:46)
9: Paul Jackson (1:42:48)
10: Maritjn van Deth (1:42:54)

Femmes:
1: Lina Augaitis (1:48:12)
2: Angie Jackson (1:49:12)
3: Sonni Hönscheid (1:51:30)
4: Manca Notar (1:55:50)
5: Laura Quetglas (1:57:02)


Partager cet article :
SUIVEZ NOUS
ACHETEZ VOTRE MATOS EN LIGNE
RESERVEZ VOTRE TRIP EN LIGNE