/
5 avril 2018 à 12:30
, par LN

Oxbow Kelt Ocean Race: 37 km de downwind en 2 jours


La baie de Douarnenez (Bretagne) a été envahie de SUP-riders tout le week pascal (30 mars-1er avril 2018) à l’occasion de la Oxbow Kelt Ocean Race. Une épreuve 100% océanique, sans concession, que les organisateurs du Kelt Ocean Club se sont une nouvelle fois évertués à proposer avec brio aux participants avec notamment son célèbre format double downwind sur 2 jours. Et du downwind, ce n’est absolument pas ce qui a manqué tout le week end puisque les conditions météo très agitées et le grand choix de parcours possibles, ont permis de lancer 2 manches très, très, glissantes. Si l’épreuve n’est plus labellisée coupe de France 14’ car elle ne rentre plus dans le nouveau format d’épreuves, qu’à cela ne tienne, elle n'en perd pas sa saveur et l’objectif de tous les participants du week end était bien le même : s’affronter et prendre un maximum de plaisir en glissant en plein océan. Pas de drafting, de calcul stratégique ou de sprint sur les 30 derniers mètres, le seul but ici: prendre le plus de bumps  !

LNN_1933a copieDépart de Morgat

Manche 1 : Morgat – Kervel (23Km)

Le vent de NW souffle fort le samedi matin et après plusieurs heures de pluie intense, le ciel se dégage miraculeusement et le soleil vient égayer les visages des coureurs et mettre en valeur la beauté du décor de cette fabuleuse baie qui s’étend de la pointe du Van au Cap de la Chèvre (Crozon).  Après un briefing détaillé d’Erwan LeLaennec et son staff à 11h sous la grande tente de la plage de Tréboul, la centaine de compétiteurs en SUP et autres disciplines (surfski, OC, prone) part en direction de Morgat (Crozon) où se situe le départ de cette première manche qui les enverra 23 km plus loin sur la plage de Kervel, en fond de baie.  Le coup d’envoi est sonné vers 15.30 et en un éclair, la baie de Morgat se remplit d’une impressionnante flotte de rameurs qui s’étale progressivement. Sans grande surprise les 2 principaux favoris en SUP¨, Martin Vitry (Champion de France LD 2017) et Tom Auber (Top 5 français), prennent rapidement les devants et laissent présager d’un somptueux duel sur cette course. Une semaine après s’être affrontés dans la baie de Villefranche, les 2 jeunes les plus prometteurs de l’hexagone se défient aujourd’hui dans les bumps Bretons. Derrière eux se trouvent Alex Bicrel, un autre jeune très talentueux en DW mais aussi Ludovic Teulade et le Finistérien Joseph Gueguen qui fait cavalier seul, optant pour une trajectoire un peu plus à l’ouest. Un peu plus en retrait on assiste à une splendide bataille navale entre la double championne de France Amandine Chazot, toujours aussi à l’aise dans ces conditions DW solides, et 3 jeunes talents de moins de 16 ans qui sont particulièrement impressionnants dans cet océan déchainé. L’affrontement entre les Frangins Morbihannais Matisse et Tristan Cloarec ainsi que le Normand Marius Auber (le frère de Tom) est palpitant et sera une véritable course dans la course, montrant une nouvelle fois après la presqu’ile paddle race d’octobre dernier, l’incroyable potentiel de la nouvelle génération en DW.

LNN_3836a copieTom Auber et Martin Vitry

En tête de course, les deux favoris donnent tout leur possible et creusent l’écart en profitant de chaque bump qui passe pour accélérer et gagner quelques mètres de plus. Le duel est à la hauteur de nos espérances et progressivement Martin Vitry réussit à tenir son rival légèrement en retrait. Ca rame vite. Très vite. Trop vite surement puisque seul au milieu de la baie, focalisé sur leur confrontation, le duo de choc rame légèrement trop vers l’Est et vise une plage d’arrivée très ressemblante à Kervel… mais quelques kilomètre plus au nord : Trezmalaouen. L’absence de bateau ouvreur (comme l’indiquait explicitement le Briefing) et la complexité du terrain de jeu ont mis une nouvelle fois le sens de navigation des concurrents à rude épreuve, piégeant ainsi les 2 champions qui se retrouvent seuls sur la mauvaise plage et par conséquents disqualifiés, malheureusement.

LNN_4047a copieJoseph Gueguen

Derrière eux, Joseph Gueguen a su exploiter idéalement les spécificités du plan d’eau de plus en plus agité (voire croisé),  et poursuit sa course en solitaire en maintenant son cap vers la plage de Kervel. Il est accueilli par des vagues de 80cm et franchit la ligne d’arrivée en premier. Il est suivi 3 min derrière par Ludovic Teulade puis Alex Bicrel à une trentaine de seconde plus loin, Amaury Dormet sur une planche unlimited (donc non classé en open) et enfin Marius Auber quelques minutes après, qui signe ainsi une très belle 4e place open. Leader féminine incontestée, Amandine Chazot réduit une nouvelle fois un peu plus l’écart Hommes-Femmes en décrochant une impressionnante 5e place au scratch. Comme bien souvent pendant la saison, Marie Elphège Julienne et Sylvie Marin viennent compléter ce podium féminin et démontrent une nouvelle fois leur goût prononcé pour le DW.


LNN_4542a copie Amandine Chazot défiée par les frangins Cloarec et Marius Auber.


Manche 2 : Treboul – Telgruc

Le corps encore tout courbaturé des efforts de la veille, les participants se retrouvent Dimanche pour la seconde manche de ce format double downwind. Le temps est exécrable mais qu’importe, il en faut d’avantage pour impacter la motivation des coureurs qui voient d’un très bon œil le vent de Sud se lever progressivement et atteindre les 20 nœuds voire plus. L’orientation totalement inverse de la veille, a incité les organisateurs à proposer un parcours différent dans la baie, partant de Tréboul (la ville juxtaposée à Douarnenez où est centralisée la compétition) en direction de la plage de Telgruc, 14 km plus au Nord. Les concurrents s’élancent de la plage des sables blancs en direction de l’autre côté de la baie, à l’entrée de la presqu’ile de Crozon. Naturellement déçus par leur erreur de la veille Martin vitry et Tom Auber avaient à cœur de se rattraper et affirment rapidement leurs intentions et prennent à nouveau la tête de course épaulés par Joseph Gueguen. Les conditions sont un peu moins agitées que la veille mais la glisse est toujours là et chaque rider s’applique à trouver un maximum de bumps à attraper et c’est Martin Vitry qui passe le premier la ligne d’arrivée. Derrière le trio de tête, Alex Bicrel et Ludovic Teulade se livrent une belle bataille pour la 4e place au profit du premier. Derrière le Brestois Stephane Guiomar, 6e , arrive Eric Terrien qui a choisi de participer à l’épreuve en SUP-foil comme au championnat de France 14 pieds en Octobre dernier. Mis à mal la veille sur les 23km très agités du parcours, l’ex pilier de l’équipe de France s’est senti bien plus à l’aise sur le downwind du dimanche et réussit à remonter sur presque tous les participants un à un en volant sur les bumps. Derrière cette 7e place (fictive, puisque hors catégorie open) vient se caler la première femme du classement, Amandine Chazot qui confirme sa performance de la veille et s’assure sans crainte de la victoire au classement général ( chronos cumulés sur les deux jours). Elle est une nouvelle fois accompagnée sur le podium par Marie Elphège Julienne et Sylvie Marin qui terminent dans un mouchoir de poche, à seulement 50 secondes d’écart ‘lune de l’autre.


LNN_5148a copieAmandine Chazot

Outre le classement et les podiums, chaque participant le dira : ce week end certainement plus qu’un autre, l’essentiel était d’être présent sur l’eau, de profiter des conditions exceptionnelles de downwind et de prendre du plaisir à glisser sur l’eau, simplement. La ‘’Kelt’’ se sera une nouvelle fois distinguée par son organisation très impressionnante et aura écrit une page de plus à son histoire. La saison ne fait que commencer mais parions déjà que cette épreuve restera comme l’un des downwinds les plus intéressants de l’année.

 Classement Scratch SUP Manche 1:Kelt 1 OK

Classement Scratch SUP manche 2:
kelt 2 OK
Classement général (Chronos cumulés 1 + 2):
Kelt 3 general