/
17 novembre 2020 à 11:48
, par Nicolas Arquin

Interdiction des activités nautiques : une pétition lancée "pour un libre accès à l'océan"


VendeeGlissEvent2020-2

Les activités nautiques sont certes interdites en France, hormis pour les sportifs de haut niveau et les professionnels, mais des initiatives se mettent en place pour faire bouger les choses. Une pétition a ainsi été lancée sur Internet par le Dr Guillaume Barucq, et elle mobilise les acteurs de la glisse... 

Il y a quelques jours, le Dr Guillaume Barucq a publié sur Change.org une pétition aux arguments choc, adressée à quatre destinataires : le Président Emmanuel Macron, le Premier Ministre, La Ministre des Sports et le Ministre de la Santé. 
'Vous nous autorisez à fouler le sable, mais pas à mettre un pied dans l’eau ! Interdire les seules activités nautiques ne repose sur aucune base scientifique", écrit ainsi notamment le docteur Barucq, avant de conclure par ces mots : "Nous vous demandons de ne plus réprimer l’accès à l’océan et aux plans d’eau, mais de le favoriser."

A l'heure où l'on écrit ces lignes, la barre symbolique des 5 000 signataires est sur le point d'être franchie, et plusieurs stars ont été parmi les premières à apposer leur nom sur cette pétition : la championne du monde de SUP Olivia Piana, les surfeuses Justine Dupont et Pauline Ado, ou encore la kitesurfeuse Fabienne d'Ortoli.

Une pétition qui fait écho à une incompréhension grandissante chez les amoureux de l'océan, privés de leur passion de naviguer lors de ce second confinement. Une gronde qui s'était déjà manifestée début novembre, lors d'un appel à mobilisation pour la pratique des sports nautiques, lancé pour le samedi 7 novembre et qui avait intéressé prés de 10 000 followers sur Facebook.

Le Dr Barucq demande notamment "que la règle des « 1 h / 1 km » soit assouplie".
Une règle qu'ont récemment dénoncé 45 députés Les Républicains, dans un courrier à la Ministre des Sports Roxana Maracineanu, en lui demandant de la suspendre dans le cadre de l'activité physique individuelle quotidienne des personnes, selon nos confrères de RTL.

Autre point soulevé par la pétition : le concept de "plage dynamique" que le Dr Barucq souhaite voir de nouveau appliqué. "Nous - baigneurs, marcheurs aquatiques, surfeurs, sauveteurs, rameurs, windsurfeurs, kitesurfeurs, foilers… -  demandons que l’accès à l’océan nous soit rendu à tous pour y pratiquer nos activités en remettant en place le dispositif de « plages dynamiques », lit-on dans la pétition.



VendeeGlissEvent2020-5